banner for musical page

Morin Heights : un vibrant patrimoine musical

Il n'est pas surprenant qu'en 2016, Air Miles ait nommé Morin Heights l'une des cinq meilleures petites communautés musicales du Canada. Le célèbre studio d'enregistrement Le Studio avait déjà attiré ici des artistes de renommée mondiale. Dans les années 1970, Rose's Cantina était renommée pour ses présentations de musique folklorique populaire. De nombreuses stars de la musique telles que Penny Lang, Jesse Winchester et Wade Hemsworth ont habité Morin Heights, tout comme Robert Charlebois, Ian Kelly et Ryan Kennedy plus récemment.

Bien sûr, l'héritage musical de la municipalité remonte aux années 1920, lorsque les célèbres trains de ski du CP transportaient à Morin-Heights mélomanes et sportifs  montréalais tous les week-ends pour pratiquer le ski et faire la fête. Ils dormaient dans l'une des douzaines de pensions et petits hôtels du village.

Dans les années 1940, de nombreux hôtels locaux mettaient en vedette un orchestre de danse, tandis que d'autres organisaient régulièrement des danses carrées animées par des groupes de musique live.

Le rock and roll a fait ses débuts à Morin Heights dans les années 1960 et ce fut tout un bang. La plupart des grands hôtels accueillaient des groupes de rock de la région de Montréal. Il y avait de la musique live au Bellevue, au Carriage House, au Rockcliffe, et, bien sûr, au plus célèbre de tous, le Commons Bar. Toute la ville célébrait lors des carnavals d’hiver et presque tous les soirs de la semaine il y avait un événement de musique live.

Rose's Cantina était l'un des petits cafés les plus connus au Canada dans les années 1970 alors qu’il présentait des concerts tous les week-ends mettant en vedette les meilleurs chanteurs de folk du pays. Penny Rose vit toujours à Morin Heights et organise régulièrement de petits concerts maison. Jesse Winchester, Penny Lang, Chris Rawlings, Bill Russell, Karen Young, Michael Jerome Browne, Stephen Barry Band, Colin Linden et Lorne Elliott ont présenté leur répertoire dans ce petit café.

Un moment marquant dans l’histoire de la musique à Morin Heights a été l’inauguration du Studio d’André Perry considéré comme le studio d’enregistrement le plus sophistiqué et le plus moderne de l’époque. Le Studio fait encore légende et est vénéré par les fans de groupes de musique tels que Rush qui y a enregistré de nombreuses fois. Le Studio a aussi accueilli quelques-uns des plus grands noms de la musique de l'époque : Cat Stevens, Ritchie Havens, Chicago, The Police, les BeeGees, Sting, Corey Hart, David Bowie, Gilles Vigneault, Felix Leclerc, Billy et Nanette Workman et bien d'autres.

La tradition des studios d'enregistrement à Morin Heights ne s'est pas terminée avec la fermeture du Studio. Sara McLaughlin, par exemple, a été l'une des nombreuses stars à enregistrer au studio de Pierre Marchand situé sur la route du rang 4.

Le Commons a été un bar à succès présentant de la musique live pendant des décennies. Il a vraiment atteint un sommet dans les années 80 et 90 comme un show bar qui présentait de très grands noms tels, Blue Rodeo, Levon Helms, Ronnie Hawkins, Tres Hombres, Jeff Healey, Honeymoon Suite, Dutch Mason, Rare Earth, Long John Baldry, Edgar Winter, Blushing Brides, James Cotton, Corey Hart, Downchild Blues Band, Minglewood, Barb et Barband. Un petit bar au rez-de-chaussée qui a opéré sous divers noms au fil des ans — Cabaret du Nord, Buddy's, et William's Pub — offrait aussi régulièrement de la musique live. Le William's Pub a présenté quelques-uns des plus grands groupes musicaux canadiens-irlandais du tournant du siècle.

Les festivals de musique font partie de la scène de Morin Heights depuis le milieu des années 70, alors que le Rose's Cantina organisait le week-end annuel « Showdown » mettant en vedette des spectacles en plein air et une parade musicale dans les rues de la municipalité.

Les festivités de la fête du Canada ont toujours été l’occasion d’offrir aux participants de la très bonne musique; la plus mémorable performance ayant été celle de Robert Charlebois en 2005.

Shawna Dunbar a relancé la tradition du festival dans les années 90 avec le festival Wild Roots qui s'est déroulé sur le site de Ski Morin Heights.

En 2017, Ian Kelly a lancé « Superfolk », un événement gratuit de deux jours qui a attiré 2 000 personnes. Les performances de Martha Wainwright, Bobby Bazini et celles de groupes musicaux professionnels prometteurs n’ont pas manqué de séduire la foule.

Depuis quelque temps, la Légion canadienne organise régulièrement des soirées de musique live mettant en vedette de très bons groupes de rock et de blues de la région; la musique devient alors pour tous un prétexte à danser comme au bon vieux temps du Commons Bar.

 

 

 

 

collage musical history
Air Miles detour icon2
airmiles detour group

Morin-Heights, meilleure ville musicale du pays?

En 2016, cinq villes canadiennes ont été sélectionnées dans le cadre du concours “Concert DETOUR” organisé par la compagnie Air Miles pour souligner leur riche héritage musical: Nelson, BC, Moose Jaw, SK, Mulmur , ON, Morin-Heights, QC et Port Hawkesbury, NS. La municipalité de Morin-Heights s’est classée en 2ième place du concours et a reçu une guitare électrique autographiée par Meghan Trainor.

Le 3 mai 2016
Black Box Productions

« Lorsque la société Air Miles a demandé à l’agence Notch Video de réaliser un court documentaire portant sur la scène musicale de Morin-Heights, nous avons été plus qu’étonnés de découvrir la riche histoire musicale de Morin-Heights. La campagne « Air Miles’s Detour » est un concours qui déterminera quelle est la meilleure ville au plan musical au pays. La ville gagnante sera honorée par la tenue d’un concert de nulle autre que Meghan Trainor. Lors du tournage du documentaire nous avons été estomaqués de découvrir qu’une quantité incroyable de « stars » étaient passées par Morin-Heights pour se produire et enregistrer au légendaire « Le Studio ». Parmi ces icones du rock’n’roll mentionnons Cat Stevens, Rush, The Police and David Bowie. Une anecdote parmi tant d’autres : Le jour où Keith Richards faisant une courte pause quelque part autour du studio et qu’il s’est évanoui, ce qui mit en panique la femme de ménage qui appelât la police.
Pendant les deux jours de tournage nous avons été en mesure de constater la diversité et la richesse de la culture dont Morin-Heights regorge. Nous avons interviewé des acteurs de la scène culturelle locale qui nous ont permis de capter de beaux moments. » Voir la vidéo